jeudi 26 avril 2018

Turban Pourpre


Ce petit bijou attendait patiemment dans une boîte d'être enfin réparé...  
Je l'avais déniché à Paris, dans un fond de carton : privé de sa bourre originale, déchiré par endroits, il n'était plus que l'ombre de lui-même. Acheté trois fois rien (pour ce genre de pièce, s'entend), je m'étais promis de m'atteler à sa renaissance au plus tôt mais comme toujours il m'a fallu mettre de côté le projet, happée que j'étais par des impératifs plus prioritaires. Las ! Ce petit bout de velours d'un violet profond a passé près de 2 ans ainsi. Et puis, en début d'année, à la faveur d'un arrêt maladie, je m'y suis enfin mise (ceux qui me suivent sur Instagram ont dû le voir passer, tout juste achevé)...


Réparer ce turban n'a pas été aussi facile que je l'avais d'abord pensé. Il a fallu comprendre sa forme, l'architecture de ses plis...la bourre manquante ne m'aidait pas ! C'est pourquoi j'ai commencé par la recréer. Mais comment ? Système D, comme à l'époque, pardi ! Un peu de papier journal chiffonné en boule, enroulé dans un coupon de tissu, donnant un volume juste assez haut et trapu pour combler le vide de la structure, tout en restant léger et donc calable sur la tête. Ensuite, la réparation des dégâts du tissu, à petits points cachés, patiemment mais sûrement...


Une fois réparé, toute fière de mon oeuvre, j'ai attendu le jour propice à le porter. Et puis j'ai attendu encore. Et encore. Outre que je n'avais pas encore de robe susceptible de matcher avec, il a surtout fait tellement moche que je n'ai jamais eu l'occasion de pouvoir le sortir jusqu'au week-end dernier.







Et voilà ce splendide turban 40's enfin porté ! Je l'ai assorti à une robe en crêpe acquise tout récemment, parsemée de fleurettes aux tons mauves et blancs sur fond noir : un classique tant dans la coupe que dans le motif, mais qui fait toujours mouche, et qui a le mérite d'être aussi seyant que pratique. 


Pour parer à la fraîcheur de la matinée (nous nous apprêtions à partir aux puces), ma fidèle veste noire 40's en jersey de laine est une alliée des plus sûres. 










Pour égayer l'ensemble, j'ai misé sur des accessoires en contraste total avec la base sombre de ma tenue : tons sable pour les chaussures, le sac et les solaires, et une touche de vert avec la broche, la ceinture et les bracelets. Le tout pour un petit look printanier à souhait que j'ai adoré porter pour ce samedi de chine en famille !


Je suis tellement contente d'avoir réussi à ressusciter ce turban ! Quand je m'attaque à un réparation un peu délicate, j'ai toujours peur de me louper ou d'abîmer la pièce. Quelques fois, ça peut se jouer à presque rien. En tous cas sur ce coup-ci, je suis plutôt fière du résultat :-)

A bientôt !



vendredi 20 avril 2018

Tenue Printanière

Voilà une robe qu'il me tardait de porter enfin ! Un style chemisier simple et éprouvé, que j'aime porter en toute saison, et une cotonnade légère, un peu texturée, à l'imprimé fourni et typique. 


Chinée sur Etsy il y a quelques mois, elle n'attendait que les premiers beaux jours pour sortir enfin. Pour ce premier jour sur mes épaules, je l'ai assortie d'une veste en métis bleu que j'aime beaucoup, trouvaille de fripe il y a quelques années. Au col, une grande broche en galalithe chinée à Paris lors d'un récent séjour.



Ces ravissantes derbys bicolores viennent d'une boutique parisienne chère à mon coeur et emplie de magnifiques pièces : Chez Poupoule (21 rue Rodier). Il me tarde d'y retourner pour y dénicher encore des merveilles ! 


 Les lunettes, années 40 elles aussi comme toute les pièces de cette tenue, proviennent d'un stock d'invendus d'époque. J'apprécie beaucoup leur forme originale et cette épaisse monture rouge sang qui s'accorde à tous mes looks colorés.


Comme j'aurais voulu mettre plus en valeur cette robe, que je trouve si belle...et si mal portée. Il m'est difficile ces derniers temps de me trouver jolie dans mon miroir : je vieillis, j'ai pris du poids depuis la naissance de ma fille, en bref je ne peu plus me voir en peinture. Envie de me sentir plus légère, enfin fière de mon corps et plus en perpétuel combat contre lui ! Je suis si fatiguée...et envieuse de celles qui sont minces sans y penser... L'Eté qui arrive n'arrange en rien mes complexes et je me sens bien démunie pour lutter contre leur emprise.
 


Heureusement, ma petite puce sait me rendre le sourire ! Quelle adorable chipie que voici !  Mademoiselle me voit prendre la pose et m'imite pas à pas...comme ça pousse, c'est dingue !



Ce week-end se profile bien, avec la tenue ce dimanche d'un des plus gros vide-greniers de Toulouse, auquel je participe d'ailleurs : eh oui, à force d'engranger, je dois me séparer de certaines choses de temps en temps ! Et demain, bien sûr, les puces et leur lot de surprises...

A très bientôt donc !

mercredi 18 avril 2018

Encore du Bazar !

Quel soulagement de voir enfin arriver le soleil, et avec lui la promesse de trouvailles en tous genres dans les vide-greniers qui vont pulluler chaque dimanche ! Enfin de la douceur, et un peu de vitamine D pour nous redonner un coup de pep's...je sais pas vous, mais moi j'en avais bien besoin !

Dimanche dernier, avec la prévision d'une journée ensoleillée, je n'ai pu résister à la tentation d'aller chiner en solo. Un coup de voiture plus tard et me voilà dans un bled à plus de 30 minutes au Sud de Toulouse, où j'ai fait quelques trouvailles sympathiques. Couplées aux petites prises effectuées samedi aux puces, voilà la photo de famille de cette chine du week-end :


 
Et c'est parti pour la revue de détails !



Un petit récipient en verre rose à la ligne très Art Déco, ce qui a décidé mon achat (et aussi je suis fan du verre rose !) : sa taille médiane en fera un parfait réceptacle pour biscuits apéro ou tomates cocktail :-)


Un range-couverts en plastique orange, on ne peut plus 70's ! 


Toujours aussi fan de tout ce qui est de style Digoin / Sarreguemines ! Et ce grand plat à motif floral ne fait pas exception...



Un joli porte-savon de style Digoin... Je ne résiste jamais longtemps à ces décors au pochoir si représentatifs ! Et là je n'ai pas su dire non à cette ribambelle de feuilles (?) ou grains de café (?) parsemés de pois.



J'ai toujours adoré le côté fun du mobilier "scoubidou" des années 50-60, dont ce petit présentoir à vinyles est un bon exemple. Colorés, flashy, ces éléments seront toujours un petit ajout sympa dans une pièce, fusse-t-elle très contemporaine.


Les prises 45T du week-end, qui reflètent bien mes goûts on ne peut plus éclectiques, et mon penchant prononcé pour les kitscheries en tous genres !!! ^^


On clôt le rayon vinyles avec ce classeur à 45T des années 60-70, en parfait état ! J'adore !


Au chapitre "Bazar qui sert à rien mais que je ne pouvais pas laisser passer parce que quand même c'était vraiment pas cher et on n'en voit plus des comme ça, etc etc" : patins à roulettes ajustables des années 60-70, dans leur étui d'origine. Je kiffe.


Pêche restreinte niveau bijoux cette semaine, avec cette seule prise : bracelet en bakélite pour...2 euros ! J'ai déjà exactement le même modèle, mais sans la patine qui a rendu celui-ci quasi kaki.



Et comme toujours je termine par mon coup de coeur du week-end, à savoir cet ensemble sel et poivre trop choupinou, petits champignons qui semblent être en bakélite ! Idem, tout petit prix...alors je ne dis pas non !

A très vite pour de nouvelles aventures vintage ;-)

mercredi 11 avril 2018

La Chine du Week-End


Comme promis, me revoilà déjà, avec cette fois la petite photo de famille de mes trouvailles du week-end dernier ! Au menu : vaisselle & bric-à-brac, bijoux fantaisie, textiles et accessoires. Un beau butin comme je les aime, en somme !

Allons-y sans attendre d'avantage pour une petite revue de détails :


Je résiste difficilement aux éléments en perles de rocaille comme ces fleurs-ci (ici regroupées en paquet de 10 unités) : j'ai dans l'idée d'utiliser un de ces jours toutes celles que j'ai chinées ces dernières années (et il y en a un paquet) pour un bricolage de grande ampleur... Je n'en dirai pas plus pour le moment ;-)


J'ai toujours été fan des éléments de vaisselle de Digoin ou Sarreguemines, avec leurs décors au pochoir. Comme en ce moment je cherche à racheter un peu de vaisselle pour un usage quotidien, je ne résiste pas à une assiette sympa comme celle-ci, avec ses motifs très Art Déco en rouille et noir (assez peu courant d'ailleurs ces couleurs).


C'est pas comme si j'avais pas du bric-à-brac du sol au plafond à la maison hein, mais je me suis dit en voyant ces bouteilles anciennes qu'elles seraient du plus bel effet en déco, ainsi présentées en trio. Attention je me retiens de débuter une nouvelle collection...oulààà danger danger !!!

 "Limonade de la Sirène" ...

 "L'Union" ...

 "Bourrasol" ...une bière ?


Comme désormais nous vivons en maison, avec donc un jardin et de la verdure, ça me démange de mettre des plantes partout et de conjurer une drôle de malédiction qui me suit depuis que j'ai laissé crever ma première plante, à l'adolescence : à mon grand désarroi, je n'ai pas la main verte. Du tout. Sauf pour faire pousser les avocats (alors là je suis bonne !) ! Donc, je me mets en quête de toutes sortes de contenants destinés à accueillir dans un futur proche mes plantations diverses, comme cette bassine en fer blanc chinée aux puces. Reste à choper des plantes sympas et le tour est joué pour une déco de verdure avec une bonne touche de rétro.

Passons au chapitre suivant, j'ai nommé "Textiles & Accessoires" :
 

Paire de guêtres en jersey de laine que je situerais vers le début du XXe siècle. Pour adolescent ou femme vu la taille, elles sont chaudes et montent jusqu'au genou. Il est rare d'en trouver dans cet état quasi parfait, sans aucun trou de mites ! Un petit tour au pressing et elles iront rejoindre mon shop Etsy très bientôt ;-)


Une paire de gants de conduite relativement récents, même si leur style emprunte carrément à des périodes plus anciennes : coton crème crocheté et simili cuir, fermeture à scratch, ces copies d'anciens seront parfaits pour les virées en mob de mon homme !


Ce petit pull en laine des années 70 est décidément très inspiré des années 40 ! Le motif, très Art Déco, évoque même des dessins géométriques utilisés lors des décennies précédentes... En tous cas il s'accordera sans soucis avec un look 40's automnal ! Bientôt sur ma boutique Etsy également, alors avis aux amatrices ;-)


Débutons la revue des broches avec ce très beau spécimen, qui l'est bien plus "en vrai" qu'en photo, et pour cause : j'ai un soucis avec mon appareil qui a toutes les peines du monde à capturer les teintes de verts ! "En vrai", cette broche est d'un vert pomme éclatant et réellement magnifique... Rien à voir avec la teinte pâlotte que donne cette photo ici (sur mon écran en tous cas !). On me l'a vendue comme étant de la bakélite mais je pencherais plus pour une galalithe. Quoique ?! Difficile de trancher. Mais quoi qu'il en soit j'ai évidemment été séduite par son vert acidulé (difficile à trouver le vert !), et sa forme Art Déco.


Autre broche, autre style, avec cette "grappe" de marrons sur feuillage, en celluloïd et métal, vers les années 40-50. J'avais déjà croisé ce modèle sur le net, à des prix toujours assez fous (les "grappes" - de raisins, de noisettes, etc- sont "à la mode" et pas mal recherchées ces derniers temps j'ai remarqué)...mais là, à prix tout doux, j'ai craqué !


Coup de coeur pour cette grande broche en corne sculptée, tête de chien terrier, motif très répandu sur plusieurs décennies du début du XXe siècle. Je placerais celle-ci dans les années 30 ou 40 d'après ses finitions et son fermoir.


Et hop une paire de b.o. en bakélite de + ! C'est pas comme si j'en avais pas une bonne centaine (en tout hein, pas que en bakélite !!!)...mais chuuut faut pas le dire hein, c'est le genre de trucs que mon homme ne comprend pas ! Et en fait je crois que je comprends son désarroi face à ce besoin que j'ai d'accumuler, en disant "mais siiiii j'ai pas encore cette couleur-là j'te jure !!!" LOL
Mais oui, j'vous jure c'est vrai je n'avais pas encore cette couleur-là, vert franc mêlé de beige-jaune ou "butterscotch" comme disent les ricains !


Et on clôt cette rubrique bijoux avec ce collier ras-de-cou en bakélite couleur miel, vraiment superbe...bientôt sur ma boutique Etsy !



Deux sacs au compteur cette semaine, avec celui-ci pour enfant, années 70, neuf d'époque, que je destine à ma fille pour son entrée à l'école en septembre prochain (ouch ! déjà !!!). Il me rappelle celui que j'avais lors de mon entrée en maternelle : pas la même taille, ni la même couleur, mais aussi un lapin dessus... C'que je peux être nostagi-cruche des fois moi ! ^^


Simple mais efficace, ce volume moyen, en cuir solide, à bandoulière, est mon nouveau partenaire quotidien ! Son style un rien passe-partout et somme toutes banal me fait hésiter sur son âge, car il pourrait aussi bien dater des années 40 que des 70's...mais son fermoir me fait pencher pour la première solution. Qu'en pensez-vous ?



Et on termine avec ma pièce favorite entre toutes ces trouvailles : une petite ceinture des années 30-40, plutôt période restriction textile je pense car elle semble faite maison avec des matériaux de récup. Du tissu ciré surpiqué et une lanière de paille vernie, savamment tressés... Voilà l'inspiration pour mon prochain bricolage ! Trop fragile pour être portée et trop petite pour moi de toutes façons, je destine ce délicat accessoire à ma collection, mais j'aurai tôt fait d'en fabriquer une copie, en mode "système D" comme à l'époque, avec quelques chutes de tissu. Et bien sûr, je ne manquerai pas de vous montrer le résultat dans ces pages !

A bientôt !